Parcours personnel


Mon chemin professionnel :

Après une forte activité d’entraîneur de badminton, j’ai changé de voie. C’est ce milieu sportif qui m’a amenée à écouter mon corps et à apprécier les bienfaits que la kinésiologie lui a apportés. J’ai compris par la suite que cette méthode d’aide au bien-être est profonde, pas seulement axée sur le corps, et le métier de kinésiologue m’est alors devenu évidemment approprié à mon identité.

Je suis donc kinésiologue depuis 2012. J’ai été formée à EDUtm, école sérieuse et respectant les directives données par le Syndicat National des Kinésiologues en termes d’examens, de mémoire, et de quantité et qualité de formation nécessaire au statut de Kinésiologue.

J’y suis d’ailleurs adhérente (N° Adhérent 2-6-11-341), ainsi qu’adhérente à la Fédération Française de Kinésiologie Appliquée.


Mes pratiques sportives : l’un de mes moyens de ressentir l’élan vital

Je fais de l’équitation, le lien avec cet être vivant étant un bel aspect de la vie. Je vais parfois en compétition, mais je passe surtout du temps à m’occuper des chevaux…

Je pratique aussi du badminton, y compris en compétition.


L’importance que j’accorde au corps et à l’être vivant :

Le fonctionnement vivant a toujours été un élément central de ma vie, personnelle comme professionnelle.

Le métier de kinésiologue est pour moi le plus adapté à cette écoute puisqu’il se base sur le langage corporel. Je considère chaque être vivant avec ses besoins, ses conflits intérieurs, ses échecs, ses réussites, ses douleurs, ses joies, ses relations avec le monde qui l’entoure, et surtout son potentiel à révéler, ainsi que ses projets à réaliser concernant les êtres humains.

Speaking English :

The time I spent working in Scotland makes me able to help you in English all along the session.

Publicités